Le concours

La réforme des études de santé est prévue pour la rentrée de septembre 2020.

 

La suppression du numerus clausus a été annoncé mais le nombre de places en 2ème année d’étude de santé (médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique) restera limité. En accord avec les ARS, chaque faculté fixera le nombre d’étudiants de 2ème année en fonction de sa capacité d’accueil et de formation. À titre indicatif, le doyen de la faculté de Médecine de Bordeaux a parlé d’une capacité d’accueil de 400 places en 2ème année de médecine lors de la journée portes ouvertes de janvier 2019.

 

La PACES sera remplacée par une Année PASS. Les enseignements ne devraient pas changer de façon radicale. En revanche, les modalités d’accès à la 2ème année seront profondément modifiées :

- À l’issue de l’année de Portail Santé, les meilleurs étudiants, dans la limite de 60 % de la capacité d’accueil fixée par l’université, passeront en 2ème année (soit les 240 premiers désirant faire médecine en 2ème année si on retient l’hypothèse faite par le doyen).

- Tous les autres étudiants seront réorientés sur des licences, soit directement en L2 si l’étudiant a obtenu une note supérieure à 10/20 à son année de portail santé, soit en L1 si cette barre de 10/20 n’a pas été atteinte.

 

Les étudiants pourront alors tenter une seconde fois l’accès à la 2ème année d’étude de santé en présentant un oral, probablement basé sur la personnalité, la motivation et le projet professionnel, en fin de L2 ou de L3 (40 % de la capacité d’accueil de chaque université).

Pour présenter cet oral, il sera nécessaire de valider une « mineure santé ». Celle-ci sera automatiquement validée pour les étudiants ayant eu plus de 10/20 au PASS. Elle devra faire l’objet d’un examen supplémentaire à présenter en sus de sa L2 ou de sa L3 pour les autres.

 

Les différentes voies d’accès à la 2ème année d’étude de santé sont synthétisées dans le graphique ci-dessous :

 

La nature des examens et le niveau de difficulté des programmes ne changeront vraisemblablement pas, et la sélectivité restera proche du niveau actuel.

 

Le redoublement n’étant plus possible, il sera donc essentiel d’aborder cette année de PASS, bien sûr sans lacune, mais aussi avec un maximum d’avance sur ce futur programme.

  

Pour ce faire, le Cours ACCES vous propose plusieurs programmes de stages, qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.