Le concours

La réforme des études de santé est en vigueur depuis la rentrée de septembre 2020.

 

La réforme des études de santé est en place depuis la rentrée de septembre 2020.

Le numerus clausus disparait avec la PACES, mais le nombre de places en 2ème année d’étude de santé (médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique) reste limité : C'est le numerus apertus. En accord avec les ARS, chaque faculté fixe maitenant le nombre d’étudiants de 2ème année en fonction de sa capacité d’accueil et de formation. (À titre indicatif, la capacité d'accueil en 2ème année de médecine est de 400 places.)

 

La PACES est remplacée par l’année PASS et les LAS.

 

Pour l'année PASS, les enseignements n’ont pas changé. En revanche, les modalités d’accès à la 2ème année sont profondément modifiées.

 

À l’issue de l’année PASS, les meilleurs étudiants ayant validé l’intégralité des 60 ECTS, dans la limite de 50 % de la capacité d’accueil fixée par l’université, passeront en 2ème année (soit, environ, les 200 premiers désirant faire médecine en 2ème année).

 

Tous les autres étudiants conserveront leur 2e chance, et seront réorientés sur la licence de leur mineure, soit directement en L2 si l’étudiant a validé les 60 ECTS de l’année PASS, soit en L1 si cette année n’a pas été validé

 

Pour les LAS , les étudiants doivent valider les crédits de leur licence ainsi que ceux des UE santé des filières présentées. Leur admissibilité en 2e année de santé passe par un oral devant jury.

 

 La nature des examens pour les UE santé, et le niveau de difficulté des programmes ne changent pas, et la sélectivité est comparable à celle de la PACES.

 

Le redoublement n’étant plus possible, il est donc essentiel d’aborder cette année, bien sûr sans lacune, mais aussi avec un maximum d’avance sur le programme.

  

Pour cela, le Cours ACCES vous propose plusieurs stages d'anticipation qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.